Introduction

1072009

Une vie prphotodemyvesmarlire001.jpgofessionnelle de près de quarante cinq ans, faite d’activités denses et variées, voila le cheminement auquel nous convie Yves Marlière.  Précisons qu’il ne s’agit ici que du repérage à grandes enjambées d’un parcours s’étendant de l’Europe à l’Afrique en passant par l’Océanie ; parcours occultant volontairement les aspects privés et anecdotiques de la vie de l’intéressé. Le lecteur voudra donc attendre la publication d’une volumineuse biographie en préparation dans laquelle les anecdotes truculentes et palpitantes, les rencontres parfois insolites, tant en Europe qu’à travers le monde, avec des femmes et hommes de pouvoir, des scientifiques, des artistes, des écrivains, des militaires, des aventuriers, etc.., ne manqueront pas.

Yves Marlière est arrivé au Sénégal  le 29 septembre 1980. De nos jours, il y représente diplomatiquement  et consulairement la République de Hongrie auprès des autorités gouvernementales sénégalaises et,  à ce titre,  assumait les tâches dévolues par le Décanat du Corps diplomatique au Secrétaire général qu’il était devenu à la suite de son élection, le 15 juin 2007, par l’assemblée plénière du groupe des ambassadeurs accrédités à Dakar. Il a quitté cette fonction à la suite de sa démission, le 25 juin 2009. Aujourd’hui, il conduit quelques projets de développement dans des domaines aussi divers que la bioénergie, l’agriculture, la santé, l’alimentation en eau potable des populations rurales, etc..

Né le 23 février 1943 à Saint-Omer  ( petite ville du nord de la France immortalisée par le roman de Germaine Acremant « Ces dames aux chapeaux verts »), d’un père lillois décédé tragiquement  en juin 1943 et d’une mère audomaroise, elle-même disparue en janvier 1964, Yves Marlière reçoit, comme son frère Guy et ses sœurs Liliane et Josette, une éducation chrétienne.

Après des études primaires, secondaires et artistiques dans sa ville natale, Yves Marlière conforte sa formation d’ingénieur des travaux Publics en accomplissant des stages dans des entreprises de bâtiments et travaux publics et dans l’Administration française des Ponts et Chaussées ( voies navigables) où il prend part aux opérations de contrôle des travaux de construction de la nouvelle écluse des « Fontinettes »  à Arques, Pas-de Calais.







Le carnet de Patrick Hannot |
Chatterie Robinson Val 36 |
Père Noël : naissance d'un ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | En Vrac
| Capri4's blog
| Villa a vendre Marrakech Ré...